Plan de transport en commun écologique à prix abordable

La vision de Kate : nous voulons donner à chaque Ontarien la possibilité de se rendre là où il doit se rendre en utilisant le transport en commun propulsé par des véhicules électriques.

La famille ontarienne moyenne dépense plus de 13 000 $ par an en transport, et ne peut toujours pas se rendre là où elle doit aller. Des transports en commun plus rapides et plus fiables améliorent la vie des Ontariens et leur permettent d'économiser sur les frais de conduite, de stationnement et peut-être même sur la deuxième voiture qui passe la plupart du temps dans le garage. Et en utilisant des véhicules électriques propres, nous pouvons améliorer la qualité de l'air local et réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Heureusement, les villes ont déjà des plans pour faire de cette vision une réalité. Elles reconnaissent que les véhicules électriques sont la bonne chose à faire pour l'environnement et qu'elles économisent de l'argent en réduisant les coûts d'exploitation. Ces économies sont remises aux usagers sous forme d'expansion des services et de réduction des prix pour les passagers.

Les municipalités s'orientent dans cette direction, mais elles sont entravées par un manque de fonds après que le premier ministre Ford ait manqué à sa promesse de respecter l'engagement du gouvernement précédent de doubler le financement du transport en commun. Elles sont entravées par l'ingérence de Queen's Park, par des politiciens qui ont élaboré des plans à la hâte pour tenter de s'attribuer le mérite.

Ce dont les municipalités ont besoin, ce n'est pas de plus de bureaucratie, mais de plus de financement. Voici comment nous allons faire en sorte que cela se produise.

Plan en cinq points pour un transport en commun écologique et abordable

  • Tripler le transfert provincial au transport en commun municipal en augmentant le transfert du Fonds de la taxe sur l'essence de l'Ontario de 2 cents à 6 cents le litre. Lorsqu'elle sera entièrement mise en œuvre, cette mesure permettra aux services municipaux de transport en commun de disposer de 800 millions de dollars supplémentaires par an pour l'expansion du transport en commun et l'électrification. Le financement sera de 4 cents le litre en 2022-23, passera à 5 cents en 2023-24, puis à 6 cents en 2024.
  • Élaborer, en collaboration avec les municipalités, un ensemble de cibles pour que chaque réseau municipal de transport en commun soit neutre en carbone.
  • Fournir 30 millions de dollars supplémentaires sur quatre ans au Programme de subventions aux transports communautaires pour les autobus à émissions nulles et l'infrastructure de tarification dans les régions mal desservies par le transport en commun.
  • Travailler avec Metrolinx pour étendre considérablement le service d'autobus GO Transit, à l'aide de véhicules à émissions nulles, à un plus grand nombre de collectivités de la province, afin d'offrir à un plus grand nombre d'Ontariens des options de transport en commun interurbain abordables.
  • Reconnaître que les petites collectivités rurales et du Nord ont également besoin de financement pour les projets de transport essentiels, augmenter le Fonds ontarien d'infrastructure communautaire de 100 millions de dollars par an.